lundi, août 31, 2009

Pas normale?

On entend ça de partout... les mamans qui pleurent l'entrée à la maternelle de leur enfant... Je pense que je ne suis pas normale..! J'étais tellement énervée, heureuse hier de savoir que c'était aujourd'hui qu'elle commençait. On va réviser ses effets scolaires tantôt, apprendre son numéro d'autobus pour le midi et le retour. Je me sens bien. Je semble totalement sans coeur, mais pourtant je l'aime ma Grande E.! Elle a tellement de belles expériences à vivre. Bon, demain quand elle prendra l'autobus.. me regardant tout sourire, je ne peux pas être triste, elle mord dans la vie!

C'est peut-être pour passer de la fébrilité qu'hier soir, j'ai cuisiné 15 lbs de betteraves pour faire 21 pots dans le vinaigre! ;-)


10 commentaires:

JulieJulie a dit...

Moi aussi je suis comme toi, je suis heureuse pour mes enfants quand ils débutent l'école, c'est à ce moment précis qu'ils commencent à vivre hors du cercle familial et qu'ils acquièrent une autonomie relationnelle. Je ne penserai peut-être plus comme ça, quand ça sera ma petite dernière dans 3 ans!

Bonne rentrée à vous deux!

Aline a dit...

Bonne rentrée à ta grande fille! Bonne attitude à adopter. Peut-être auras-tu la larme à l'oeil quand ton bébé débutera la maternelle?

pistache a dit...

Moi aussi je suis tres heureuse pour mes enfants. Ils sont tellement fier mais je doit avouer que j'ai quand meme un petit pincement au coeur la premiere journée mais ca je le garde pour moi.

L'an prochain c'est mon bébé qui va entrer a la maternelle.

Mynaï a dit...

C'est une magnifique qualité que d'être capable de laisser son enfant prendre son envol avec confiance. Bonne rentrée demain!

Renée-Claude a dit...

Si tu n'es pas normale, alors je ne le suis pas non plus !

Je crois sincèrement qu'il est plus sain d'être capable de laisser aller nos mousses que de refuser de les voir grandir.

Bonne rentrée à ta cocotte !

Marie-soleil a dit...

Oh que je suis heureuse de lire que je suis pas la seule qui est sans coeur lollll Moi j'ai vraiment envie de pleurer dasn ces moments-la ce sont des moments que les enfants attendent depuis si longtemps. Ma petite princesse qui aura 4 ans mercredi commence jeudi la pré-maternelle elle a déja son sac a dos de Dora recu il y a quelques mois au moment des achats scolaires du grand frère elle a choisi son étuit (Dora bien sur loll) Elle trippe autant que si c'était sa vraie maternelle ;) Alors soyons le coeur léger. Et je suis convaincue que le moment de mon petit dernier qui a deux ans et demie je ne pleurais pas ;)

Véro a dit...

Aimez c'est laissé libre, les enfants ne nous appartiennent pas nous sommes des guides pour les amener à bien évoluer et devenir autonome... Donc, si parce que je crois en tout ça, je suis sans coeur et bien je songe ouvrir une nouvelle secte ;-)

Mijo a dit...

Et ça dure plusieurs années et pour chaque enfant de ne pas être normale !!!

L'an dernier, mon plus grand entrait au collège. Je ne connais pas l'équivalent au Québec. C'est un établissement qui reçoit des élèves de 11 à 15 ans avec comme changement notable, un prof pour chaque matière au lieu d'un instituteur.
J'étais tellement contente de le savoir partir au collège avec tout plein de profs pour lui faire découvrir de nouveaux horizons.

A chaque rentrée, mes enfants ont du ressentir notre fébrilité de les voir partir découvrir et apprendre car ils ne sont jamais partis à reculons mais plutôt en courant et sans se retourner.

Eve a dit...

Bon ben kâline! Je suis contente de voir que je ne suis pas la seule dans ma condition!

Moi-aussi, je me trouvais donc méchante de laisser aller Xavier la première journée à la garderie (parce que c'est là où j'en suis) le cœur léger...

Et j'ai hâte qu'ils commencent l'école, me semble que j'étais tellement excitée à chaque rentrée, c'était comme magique pour moi commencer la nouvelle année! J'ai hâte que mes enfants puissent vivre aussi cette frénésie!

Anonyme a dit...

Finalement beaucoup de mamans reconnaissent l'importance de voir leur enfant voler vers l'autonomie et s'en réjouissent.
J'adore cette ouverture d'esprit.
L'enfant intuitivement veut partager sa grande fébrilité dans la joie pas dans les pleurs.
Bravo aux mamans qui comprennent l'importance de ces moments inoubliables. Les rentrées scolaires futures seront tellement plus faciles.
ElsieLou

 
Lilypie Kids Birthday tickers Lilypie Kids Birthday tickers Lilypie Kids Birthday tickers Lilypie Third Birthday tickers